Forum des hapkido-in de France

    Le travail au sol

    Partagez

    bouda
    Ceinture rouge
    Ceinture rouge

    Nombre de messages : 277
    Age : 48
    Localisation : Rennes
    Kwan : Kum Moo Kwan
    Date d'inscription : 09/05/2007

    Le travail au sol

    Message  bouda le Jeu 17 Mai 2007 - 21:15

    Ayant fait un peu de Ju-Jitsu, j'ai pu pratiquer des randoris au sol assez fréquemment.
    Pour ceux qui ne connaissent pas, le randori (terme japonais) consiste en un petit combat ou il faut soumettre son adversaire par une clef, un blocage ou un étranglement.

    Certains considèrent que le travail au sol est une faiblesse du Hapkido.
    Qu'en pensez-vous ?

    Avez-vous l'occasion de travailler les liaisons :
    - sol-sol
    - debout-sol
    - sol-debout

    A partir de quand, si c'est le cas, avez-vous commencé à travailler le combat au sol ?

    J'ai pu constater qu'un stage de Hapkido proposait une partie Jujitsu brésilien (justement réputé pour son expertise au sol).
    Est-ce par conscience d'un manque à combler ?

    Le Hapkido étant par nature éclectique, n'y a-t'il pas là matière à creuser ?

    KEPS
    Ceinture rouge
    Ceinture rouge

    Nombre de messages : 137
    Age : 37
    Localisation : SUD OUEST
    Kwan : MU SUL KWAN
    Date d'inscription : 11/05/2007

    SOL

    Message  KEPS le Jeu 17 Mai 2007 - 21:38

    Salut, il existe beaucoup de techniques de sol en hapkido car elles viennent tous simplement daito ryu l'art des samouraïs mais il est vrai que ce n'est pas une partie que l'on voit souvent en stages en france j'ai 2 petites vidéos avec un coréen qui passe des techniques au sol assez simpa

    rikimaru
    Admin
    Admin

    Nombre de messages : 468
    Age : 30
    Localisation : Srasbourg
    Kwan : Korea Hosinsul Federation
    Date d'inscription : 07/05/2007

    Re: Le travail au sol

    Message  rikimaru le Jeu 17 Mai 2007 - 22:00

    J'ai eu la chance de pratiquer le corps à coprs dans mon club. D'ailleur il y en a meme au passage de grade si on a le temps...
    On a deja fait du sol a 1 contre 1, et 2 contre 1 et j'adore vraiment beaucoup je sais que de nombreux combat finissent au sol et c'est biensur un plus d'y s'entrainer. Je ne sais pas si d'autres club travail le sol mais je préfère travailler un hapkido ouvert car chaque école cache de très belles merveilles...


    _________________

    sbe
    Ceinture jaune
    Ceinture jaune

    Nombre de messages : 38
    Age : 60
    Localisation : Val de marne
    Date d'inscription : 16/05/2007

    Re: Le travail au sol

    Message  sbe le Ven 18 Mai 2007 - 7:39

    Bonjour,

    C'est un sujet interessant et à la mode .

    Je suis curieux de savoir si à l'origne, en tant qu'art martial, le hapkido comportait ou non des techniques au sol .
    En ce sens, j'espere avoir l'avis des experts tel que HAPKIST , SONBAE , DC et autres ...

    Dans le cas d'une réponse négative , je crains qu'a force de vouloir intégrer " la MODE" (ne prenez pas ceci dans son sens péjoratif) au Hapkido, on ne rejoigne un jour le TKD avec leur HOSINSOOL.

    Bref puisqu'il faut aller au sol, pouvez vous nous dire ce que vous y faites une fois allongés et enlacés :
    - Ju-Jutsu pur : clef , étranglement, immobilisations,
    - Techniques hap en position allongé (Clef, points de pressions, percussions
    - Combat de rue : piques aux ... , morsures , arrachages de cheveux

    En résumé : avez vous une méthode de travail bien précis ou allez vous au sol pour faire comme les autres .

    A vous .

    DC
    Ceinture Marron
    Ceinture Marron

    Nombre de messages : 409
    Age : 44
    Localisation : Vincennes
    Kwan : Pyeongmu-gwan et Cheongmu-gwan
    Date d'inscription : 09/05/2007

    Re: Le travail au sol

    Message  DC le Ven 18 Mai 2007 - 9:01

    En pratique, SEO Bok-Seop, le premier élève de CHOE Yeong-Sul était 1er dan (ou pas loin) de Jûdô japonais quand il a fait la connaissance du Doju-nim. Il serait étonnant que plusieurs de ces techniques n'aient pas fait partie de son enseignement. Mais la vision du Hapkido concernant le sol n'est pas celle du Jûdô.

    Le principe de base du Hapkido-in, c'est d'être debout, partant du postulat qu'un agresseur est rarement seul. S'il lui arrive d'être emmené au sol, son but premier est de se relever (d'ailleurs pas plus tard qu'hier, nous avons re-bossé les remises sur pied rapides).

    Sinon, concernant le combat au sol proprement dit, c'est déplacements en crevette, passages de garde, dégagements ... clés (de coude principalement mais pas que), étranglements, ... mais aussi et surtout ce qu'on ne peut utiliser en compétitions : doigts dans la gorge, prise de coucougnettes, doigts dans les yeux, coups de genoux au coccyx... C'est toujours un esprit Hapki même s'il est appliqué au sol.

    Dans notre école, on le bosse de façon régulière de façon à s'habituer au sol, à ne plus avoir peur des grosses masses. Sinon, les techniques au sol (wasul, techniques allongées) sont chez nous au programme du 2ème geup.

    Palkoup
    Ceinture jaune
    Ceinture jaune

    Nombre de messages : 40
    Date d'inscription : 12/05/2007

    Re: Le travail au sol

    Message  Palkoup le Ven 18 Mai 2007 - 14:24

    Bonjour à tous,

    Je pratique les Arts Martiaux depuis 25 ans et je suis également 1er Dan de Judo en plus de mon 3ème Dan de Hapkido.

    Le sol est ESSENTIEL à la pratique des Arts martiaux quelqu'il soit. Il ne faut pas l'effacer de son entraînement.

    C'est comme aller à la piscine sans son maillot de bain !

    Surtout dans un affrontement à un contre un. A partir de un contre deux je rejoins ce que dis DC il faut savoir se relever très vite pour ne pas rester au sol.

    Malheureusement, beaucoup de disciplines ne l'intègre pas dans leur programme.

    Ne pas avoir l'appréhension du sol, savoir chuter, dans toutes les positions, savoir se déplacer au sol, se défendre contre des percussions, contre une arme blanche etc...

    Tout çà demande au moins un entraînement par semaine.

    Depuis plusieurs années mon entraînement s'articule autour du travail pieds/poings, des contrôles articulaires, des projections, du travail au sol, du désarmement et du combat.

    Et puis le sol est encore plus riche que le travail debout, il y a énormément de choses à connaître.



    Merci d'avoir lancer ce sujet Bouda car il ouvre un vrai débat.

    Francois
    Ceinture Marron
    Ceinture Marron

    Nombre de messages : 391
    Age : 39
    Localisation : De retour en France ... à Lyon
    Kwan : Musulkwan , Euljikwan , Taegeukmukwan
    Date d'inscription : 12/05/2007

    Re: Le travail au sol

    Message  Francois le Ven 18 Mai 2007 - 14:42

    à l'origine, le combat au sol n'était pas envisagé comme une solution d'efficacité car les affrontements se faisaient en bandes, en groupes...

    de nos jour je pense que s'est bon de l'intégrer à notre pratique .....ne serait-ce au moins que par curiosité martiale....
    maintenant je pense qu'un pratiquant d'arts martiaux quelqu'il soit se doit d'être le plus complet possible....

    100% ok avec toi palkoup

    DC
    Ceinture Marron
    Ceinture Marron

    Nombre de messages : 409
    Age : 44
    Localisation : Vincennes
    Kwan : Pyeongmu-gwan et Cheongmu-gwan
    Date d'inscription : 09/05/2007

    Re: Le travail au sol

    Message  DC le Ven 18 Mai 2007 - 14:52

    Quelques petites questions, cher Coude (euhpardon, Palkoup)

    - Pratiques-tu le sol différemment en Hapkido qu'au Jûdô ?
    - Ton Jûdô influence-t-il ton Hapkido et si oui, comment ? Et vice-versa ?
    - Pourquoi penses-tu que le sol est plus riche que debout ? J'aurais tendance a priori à dire le contraire (debout : 3 dimensions (haut-bas, droite-gauche, devant-derrière), différentes distances, ....)

    Est-ce que je peux te demander de faire une petite présentation dans la section idoine ? C'est plus sympa de savoir avec qui on parle, thanks Wink

    Palkoup
    Ceinture jaune
    Ceinture jaune

    Nombre de messages : 40
    Date d'inscription : 12/05/2007

    Re: Le travail au sol

    Message  Palkoup le Sam 19 Mai 2007 - 7:12

    Dans l'absolu, le travail au sol ne s'improvise pas, il n'y a pas beaucoup d'intuitif, c'est du par coeur. Au bout de quelques années de pratique après tout semble naturel.

    Alors que debout, l'intuitif est plus naturel, tout le monde et dès le plus jeune âge donne des coups de pieds des coups de poings sans qu'on nous ait montrer la technique avant.

    Tout ça pour répondre à DC en te confirmant que le Judo à influencer mon sol car en fait il l'a éduqué.

    Maintenant, le Judo au sol a ses règles et beaucoup de techniques sont interdites, comme les clés de jambes, les clés de cou, de hanche etc...

    Donc, quand je pratique le sol en Hapkido je m'interdis d'interdire quoique ce soit.

    Je suis le plus réaliste possible et le plus plus complet possible.

    Pour répondre à ta question DC de l'influence du Judo sur l'hapkido elle est considérable.
    Quand j'ai commencé le hapkido, j'ai constaté que le niveau des projections était vraiment très faible de la part des élèves, évidement puisque leurs enseignants maîtrisaient mal ce module.

    Quand on applique une méthode approximative, le résultat l'est tout autant.

    A l'inverse, j'ai appris des variantes de projections que je ne connaissais pas en Judo.

    En conclusion, l'influence a été positive dans les deux sens.

    Au sujet de la richesse du sol, tous ceux qui connaissent bien le sol vous confirmeront que sa richesse technique est plus vaste que debout tout simplement parceque pratiquement tous ce que vous pouvez faire debout vous pouvez le faire au sol, puis vient s'ajouter à ça toute la partie spécifique du sol qui est énorme.


    Il est vrai que le sol connait un second souffle depuis une bonne dizaine d'année, grâce au phénomène du combat libre.

    Malheureusement, ce que l'on constate c'est que la génération de nos profs toutes disciplines confondues est réfractaire au sol et à son évolution. La remise en cause pour eux est très difficile, et certains pour ce défosser vont même jusqu'à faire croire à l'inutilité du sol !

    Le travail au sol n'appartient pas qu'au judo ou au jujitsu, la connaissance est à la portée de tout le monde, il suffit juste de faire la démarche.

    Aujourd'hui de nombreux clubs de grappling voient le jour partout en France, ce qui cré une dynamique extraordinaire que beaucoup de disciplines n'ont pas connu depuis des années.
    Le calendrier des compétitions de grappling est à faire pâlir celui de la FFTDA !

    Tout ça pour dire,que l'engouement du sol n'est pas qu'un phénomène de mode, il répond aussi à une forte demande de nombreux pratiquants toutes disciplines confondues qui veulent compléter leur art.


    Bien cordialement

    Alban
    Ceinture jaune
    Ceinture jaune

    Nombre de messages : 55
    Age : 27
    Localisation : Cercle C.Tissier, Vincennes
    Kwan : Cheong mu gwan
    Date d'inscription : 14/05/2007

    Re: Le travail au sol

    Message  Alban le Sam 19 Mai 2007 - 9:49

    Autre question qui me concerne assez spécifiquement, ainsi que certains débutants avec qui je travaille : tes automatismes judo, outre le fait qu'ils aient influencé ta technique, ont-ils influencé ton approche du sol?

    Explicitement : en judo ou en jujitsu, il est fréquent que certaines techniques passent en force, avec une opposition directe au mouvement de ton adversaire. En hapkido, le principe est de travailler plus fluide, comme une anguille qui saisira l'occasion (du moins m'a-t-il semblé comprendre, à commenter). L'influence judo ne t'as pas empêché justement d'appréhender le sol hapkido d'une manière différente?

    bouda
    Ceinture rouge
    Ceinture rouge

    Nombre de messages : 277
    Age : 48
    Localisation : Rennes
    Kwan : Kum Moo Kwan
    Date d'inscription : 09/05/2007

    Re: Le travail au sol

    Message  bouda le Sam 19 Mai 2007 - 11:25

    Dans le Jujitsu que j'ai pratiqué (et dans d'autres que j'ai pu tester), il n'y a pas d'opposition de force.
    On fait usage de la force de l'adversaire au contraire.
    On n'est vraiment pas loin de la philosophie du Hapkido.

    Palkoup
    Ceinture jaune
    Ceinture jaune

    Nombre de messages : 40
    Date d'inscription : 12/05/2007

    Re: Le travail au sol

    Message  Palkoup le Sam 19 Mai 2007 - 12:05

    Bouda a raison, le travail au sol en jujitsu ne se pratique pas avec la force.

    Tous ceux qui font du sol depuis quelques années, vous le confirmeront, c'est le principe de base du travail au sol, on ne doit jamais utiliser sa force au risque de s'épuiser très rapidement.

    Le sol c'est l'art des leviers et des sensations du corps.

    Il existe un excellent exercice pour s'en rendre compte c'est de s'entraîner avec les yeux bandés afin de privilégier les sens kinéstésique et auditif.

    Vous vous apercevrez rapidement par ce procedé que la vue à un rôle secondaire car à force vous sentez les déplacements d'air et les vibrations dans le sol de manière très claire.

    L'usage de la force, est l'erreur commise par tous les débutants qui font leur premier cours, c'est systématique.

    Après coup ils s'aperçoivent très rapidement que ce n'est pas la bonne solution à adopter.

    Il faut savoir, que le sol enseigné dans les clubs de Judo aujourd'hui a été apauvrit à cause des règles de compétion. C'est pour cela que je complète depuis plusieurs années mon entraînement avec du Sambo, du jujitsu brésilien, du close combat et du grappling.

    De cette manière, j'ai une approche très complète et très réaliste du sol.

    Mais je continu à m'entraîner en Judo pour sa richesse, et j'ai une affection toute particulière pour cette discipline.

    Et puis la complémentarité avec le Hapkido n'est plus a prouver.

    Alban
    Ceinture jaune
    Ceinture jaune

    Nombre de messages : 55
    Age : 27
    Localisation : Cercle C.Tissier, Vincennes
    Kwan : Cheong mu gwan
    Date d'inscription : 14/05/2007

    Re: Le travail au sol

    Message  Alban le Sam 19 Mai 2007 - 18:00

    Je parlais particulièrement du jujitsu-judo de compétition, fréquemment pratiqué pas uniquement en force, mais pas non plus de façon parfaitement fluide. Alors qu'en hapkido on a plutot tendance à travailler de manière plus particulière sur le placement et les leviers.

    Enfin bref, on est pas là pour faire les jugements du hapkido ni du judo, mais les manières de travailler au sol étant non pas opposées mais assez différentes, ton influence judo a-t-elle modifié en profondeur ton hapkido?

    Palkoup
    Ceinture jaune
    Ceinture jaune

    Nombre de messages : 40
    Date d'inscription : 12/05/2007

    Re: Le travail au sol

    Message  Palkoup le Dim 20 Mai 2007 - 8:36

    comme je le dis dans un post précédemment, le Judo a éduqué mon sol et tout mon travail de projections.

    Ce qui induit, qu'en plus des projections spécifiques du Hapkido j'utilise aussi fréquement les projections typiques du Judo ce qui enrichit énormément le module projection.

    Qui plus est, en Judo il n' y a pas un cours qui ne se termine par des combats, ce qui est un indispensable pour parfaitement maîtriser les projections.
    De plus, quand on passe un dan en Judo, vous avez un certain nombre de points à marquer en compétition pour obtenir votre dan. Et plus le Dan est élévé plus le nombre de points est élevé.

    C'est cette notion de remise en cause perpétuelle qui me plaît beaucoup
    en Judo. J'ai été éduqué dans cet état d'esprit là, et je le conserverai jusqu'à la fin.

    A mon grand regret en Hapkido ce n'est pas le cas, il n'y a pas cette constante, et puis le travail ce fait très souvent en statique. L'étape dynamique se fait trop rare.

    La phase dynamique est fondamentale pour acquérir une bonne connaissance des techniques.

    C'est comme se préparer aux techniques du sprint sans jamais faire un sprint !

    Donc le Judo a beaucoup influencé mon Hapkido de part ce que je viens d'exposer.

    Aujourd'hui, quand je m'entraîne en Hapkido avec des amis on s'échauffe en répétant diverses techniques de clés et puis après on passe à l'exercice du cercle pour l'aspect réflexe, créatif et self-defense puis aux combats pour l'aspect mental, technique, combattif et cardio.

    On a 4 thèmes de combats:
    .Pieds/poings
    .Clés/ projections
    .Sol
    .Total avec ou sans frappe au sol.

    De cette manière, même si l'on fait qu'un seul combat par thème dans un entraînement, on en fait au moins 4 de 5 minutes ce qui fait 20 minutes de combat, ce qui reste honnête.
    et si on se sent vraiment en forme on peut rajouter 30 pompes entre chaque combat.

    Voilà un exemple d'influence positive et constructive d'un art martial sur un autre.

    Sonbae
    Ceinture rouge
    Ceinture rouge

    Nombre de messages : 266
    Age : 45
    Localisation : Vincennes (Est de Paris)
    Kwan : Pyeongmugwan et Cheongmugwan
    Date d'inscription : 09/05/2007

    Re: Le travail au sol

    Message  Sonbae le Lun 21 Mai 2007 - 7:31

    Donc, tu me dis si j'ai bien saisi ce que tu nous as dit.

    Tu es un Free-fighter ayant une formation initiale en Judô et ayant ajouté d'autres pratiques martiales ou sportives à ton cursus pour améliorer tes connaissances. Le Hapkido fait donc parti de ces ajouts.

    Maintenant, là où je n'ai pas bien compris ta démarche c'est si ton travail au sol (ou autres applications techniques) se fait dans un objectif d'auto-défense ou de démarche martiale.

    Peux-tu m'éclairer car j'ai l'impression que l'on parle plus d'une démarche de type Vale Tudo qu'autre chose ?

    Palkoup
    Ceinture jaune
    Ceinture jaune

    Nombre de messages : 40
    Date d'inscription : 12/05/2007

    Re: Le travail au sol

    Message  Palkoup le Lun 21 Mai 2007 - 16:52

    En effet attention aux amalgames !

    Je travail le sol sous 2 axes bien distincts:
    .La self - défense
    .Le free fight

    Mais cette approche est la même pour tous les autres modules.

    Cependant, il ne faut pas tout mélanger, je ne me considère pas du tout comme un "freefigther".

    Le freefight fait partie de mon entraînement certes, mais je ne fais pas que çà.

    Le freefight me sert de ciment entre toutes les disciplines puisqu'il rassemble toutes les distances de combat et dans ces cas là cela devient un entraînement à part entière.

    Et le reste du temps je m'entraîne en Hapkido, en Judo, en Kick boxing et en Taekwondo.


    Bien cordialement

    Sonbae
    Ceinture rouge
    Ceinture rouge

    Nombre de messages : 266
    Age : 45
    Localisation : Vincennes (Est de Paris)
    Kwan : Pyeongmugwan et Cheongmugwan
    Date d'inscription : 09/05/2007

    Re: Le travail au sol

    Message  Sonbae le Mar 22 Mai 2007 - 12:18

    Il est bien pour toi que tu aies trouvé une certaine complémentarité dans tes différentes pratiques mais pour ma part, je ne tiens pas à sacrifier à un certain phénomène de mode qui tourne autour de ce genre de pratique.

    En ce qui me concerne, je tâche de pratiquer un art martial (et non pas un sport de combat). La notion du mental y a une place très importante.
    Il ne s'agit pas que de techniques que l'on peut ou que l'on cherche à appliquer.

    Tu as raison de dire qu'en Hapkido, le travail au sol est pauvre.
    A l'inverse, finir au sol n'est pas "martial" car cela veut dire que tu as déjà perdu.
    Je ne dis pas que cela ne peut pas arriver mais bien au contraire tout faire pour ne pas y arriver.

    Je dis tout cela par expérience. J'ai eu des élèves de JJB qui sont/étaient redoutables au sol. Par contre, ils étaient incapable de gérer une situation conflictuelle contre plusieurs.

    Je dirai que pour conclure que toutes les méthodes de combat peuvent se valoir (au répertoire technique près), tout dépend de nos méthodes d'entraînement.

    shinto
    Ceinture blanche
    Ceinture blanche

    Nombre de messages : 22
    Localisation : Paris
    Kwan : HAPKIDO
    Date d'inscription : 05/07/2007

    Re: Le travail au sol

    Message  shinto le Lun 23 Juil 2007 - 12:28

    Avé
    « En ce qui me concerne, je tâche de pratiquer un art martial (et non pas un sport de combat). La notion du mental y a une place très importante.
    Il ne s'agit pas que de techniques que l'on peut ou que l'on cherche à appliquer. »
    - En quoi la notion du mental et plus important sur un art martial que sur un sport du combat ?
    - Je pense que dés lors on subit une technique de soumission ou bien dans un affrontement imminent, qu’on soit aussi bien debout ou au sol, le stress est identique.
    - Dans de telle situation le mental doit être omniprésent. Pas de distinction de forme.

    « A l'inverse, finir au sol n'est pas "martial" car cela veut dire que tu as déjà perdu. »
    - Pourquoi se retrouver au sol rentrerais automatiquement sur une notion non « martial » ?
    - Je JJB est bien plus qu’un effet de mode, il a permis de remettre les pendules à l’heure sur l’égo surdimensionné de beaucoup de pratiquant.
    - Personnellement, J’ai toujours introduit chaque fin de cours un quart d’heure de travail au sol.

    hapkist
    Ceinture Noire 1er Dan
    Ceinture Noire 1er Dan

    Nombre de messages : 619
    Date d'inscription : 09/05/2007

    Re: Le travail au sol

    Message  hapkist le Lun 23 Juil 2007 - 12:39

    Bien souvent des personnes novelles au club pose la questions, pourquoi on ne travail pas le sol :
    - Pour des raisons simple, le sol ( Jwa Sul) en Hapkido se travail pour le passage de 2ème Dan sur des saises, étranglemenrs, attaque couteau d'une façon qui est propre à l'Hapkido :
    _ rester au sol le moins longtemps possible sans restrictions techniques type JJB, c'est à dire pique de doits dans la gorges ou les yeux attaque aux parties, clés etc...
    Toutes les choses que vous ne verrez jamais dans un combats de JJB puisque c'est des règles Sportives et non martial.
    Pour en finir rajouter du sol type JJB c'est dénaturer le Hapkido esn faire un mixe d'arts martiaux.

    Sonbae
    Ceinture rouge
    Ceinture rouge

    Nombre de messages : 266
    Age : 45
    Localisation : Vincennes (Est de Paris)
    Kwan : Pyeongmugwan et Cheongmugwan
    Date d'inscription : 09/05/2007

    Re: Le travail au sol

    Message  Sonbae le Lun 23 Juil 2007 - 14:37

    N'ayant pas suffisamment développé mon propos, je comprends qu'il puisse se s'appréhender autrement.

    - En quoi la notion du mental et plus important sur un art martial que sur un sport du combat ?
    -
    Je pense que dés lors on subit une technique de soumission ou bien dans
    un affrontement imminent, qu’on soit aussi bien debout ou au sol, le
    stress est identique.
    - Dans de telle situation le mental doit être omniprésent. Pas de distinction de forme.

    - J'ai bien précisé "TRES importante" et non pas "PLUS importante".
    Donc le comparaison ne se faisait pas dans ce sens.
    - Concernant le stress, je suis d'accord sauf qu'il ne s'agit pas du même, du fait d'une situation différente.
    -Pour ma part, il ne s'agit d'un problème de forme mais bien de fond.
    Si j'assimile le "mental sportif" au "mental martial", je me fourvoie dans la finalité de chacun.
    Que fais-je alors, un art martial avec des règles sportives ou bien un sport de combat avec les règles, d'un gagnant et d'un perdant à l'issue d'un certain nombres de rounds ?


    "A l'inverse, finir au sol n'est pas "martial" car cela veut dire que tu as déjà perdu. "
    - Pourquoi se retrouver au sol rentrerais automatiquement sur une notion non « martial » ?
    -
    Je JJB est bien plus qu’un effet de mode, il a permis de remettre les
    pendules à l’heure sur l’égo surdimensionné de beaucoup de pratiquant.

    Là tu abordes le problème fondamental de la comparaison de pratiques.
    Personnellement, je pense que la valeur d'un sport ou d'un art martial est dépendant de la valeur de celui qui l'enseigne.
    Je suis d'accord avec Hapkist
    ... un combats de JJB puisque c'est des règles Sportives et non martial.
    Les combattants de JJB ou de Vale Tudo ou autres grapplers sont de redoutables combattants,.....à un contre un.
    Pour avoir eu des élèves issus du JJB, leurs problèmes étaient le combat contre plusieurs.
    Là nous pouvons parler de "martialité".
    A l'inverse croire que le JJB est le nouveau Saint-Graal des arts martiaux est la même erreur que ceux qui ont cru pendant des années être des experts d'arts martiaux.

    En conclusion, personnellement, je ne crois à l'efficacité martiale en "grappillant" des techniques issues d'autres arts martiaux.*
    Tant que l'on a pas les automatismes des bases d'un art martial, il n'est pas nécessaire de vouloir en faire plusieurs.

    Par contre, tâter des autres pratiques de combat en dehors de sa pratique permet effectivement de relativiser sur sa propore compétence martiale.

    Pour moi, le gros avantages du travail au sol des grappleurs est que cela te permet d'apprendre à gérer ton corps au sol. L'aspect tridimensionnel dépendant du contact au sol est très particulier.
    c'est peut-être la plus grosse lacune dans les sports de combat Pieds-poings.

    Il ne faut jamais oublier que le terme Martial est issu du dieu de la guerre romain Mars. Ce n'est pas le dieu du sport.
    Le combat de survie ne possède aucune règle à la différence du sport.
    S'il l'on commet l'erreur de l'oublier, comment peut-on dire que l'on pratique un art martial ?

    shinto
    Ceinture blanche
    Ceinture blanche

    Nombre de messages : 22
    Localisation : Paris
    Kwan : HAPKIDO
    Date d'inscription : 05/07/2007

    Ne faire qu'un...

    Message  shinto le Lun 23 Juil 2007 - 16:53

    « Toutes les choses que vous ne verrez jamais dans un combats de JJB puisque c'est des règles Sportives et non martial. »

    Alors, qui peux prouver qu’il est facile de finaliser par une morsure ou les doigts dans les yeux dans un combat total ? Donc on ne le sera jamais ? Pour la petite histoire, j’ai fait un combat avec P.BITTANT (Un des meilleurs Français en JJB), Je ne suis pas un Maître, certes ! Mais j’ai essayé de trouver toutes les occasions pour placer une ou plusieurs frappe, même tirer les cheveux. NADA !!! Et ça à plusieurs reprise…

    Mais bon, je ne suis q’un petit professeur d’Hapkido

    Pour en finir rajouter du sol type JJB c'est dénaturer le Hapkido esn faire un mixe d'arts martiaux. »

    Je pense que le fait d’avoir intégré cette pratique n’a pas pour but de dénaturer le Hapkido, mais d’y ajouter un module, non obligatoire pour les élèves. C’est la raison pour laquelle, je pratique en fin de cours. Les élèves sont demandeur de ce type de module. Il est vrai, qu’on peut utiliser ces 15 minutes pour perfectionner sont Hapkido, mais bon c’est un choix…

    « Si j'assimile le "mental sportif" au "mental martial", je me fourvoie dans la finalité de chacun.
    Que fais-je alors, un art martial avec des règles sportives ou bien un sport de combat avec les règles, d'un gagnant et d'un perdant à l'issue d'un certain nombres de rounds ? »


    Peut importe ! Le but final est bien d’acquérir une maîtrise parfaite du corps et du mental, ne faire qu’un et cela quelque soit la discipline (support). A condition bien sûr de ne pas dénaturer la pratique.

    Je pense qu’un sportif pratiquant un sport de contact (Box ; Box Thaï ; karaté kyokushinkai ; JJB) à plus de chance de s’en sortir lors d’un combat libre (pique dans les yeux, morsure, etc.) qu’un non compétiteur. Pour la simple raison de l’expériences du combat semi réel. A l’heure actuelle, l’expérience « martial » hors cadre sportif n’est plus (les champs de batailles), c’est un fait.

    Sauf si vous vous balader à châtelet les Hall à minuit ou à la Courneuve. Mais çà c’est une autre affaire…Smile

    hapkist
    Ceinture Noire 1er Dan
    Ceinture Noire 1er Dan

    Nombre de messages : 619
    Date d'inscription : 09/05/2007

    Re: Le travail au sol

    Message  hapkist le Lun 23 Juil 2007 - 17:34

    J'ai une petite histoire :
    - dans notre club il y a un bon professeur de JJB qui dans un grand centre commerciale de Lyon "la Part Dieu" a voulu déffendre une personne agée se faisant agresser, bien sur il a ammener la personne au sol sans problèmes, bien entendu qu'il l'a maitrisé sans aucuns soucis mais les 5 autres personnes tapis dans l'ombre se sont jetées sur lui et l'ont tabassé au sol l'envoyant directement à l'Hospitale pour plusieurs jours.

    Pour moi le but d'un art martiale n'est pas tant de savoir se déffendre au sol mais surtout d'apprendre à ne pas y aller, si vous y aller ramasser une pierre pour lui défoncer le crâne ou alors arracher lui les parties ou un oeil ou la gorge je pense que cela vous aidera à vous relever assez rapidement.

    Maintenant je suis d'accord dans le sens ou certaines personnes aime se genre de pratique JJB et je conçois très bien qu'il puisse s'y adonner, mais dans aucuns cas cela est de l'Hapkido et cela ne doit jamais y être incorporé, qui ici et dans le monde peux se prétendre être la personne qui va changer l'Hapkido Question

    shinto
    Ceinture blanche
    Ceinture blanche

    Nombre de messages : 22
    Localisation : Paris
    Kwan : HAPKIDO
    Date d'inscription : 05/07/2007

    Le sol

    Message  shinto le Lun 23 Juil 2007 - 19:22

    « Pour moi le but d'un art martiale n'est pas tant de savoir se défendre au sol mais surtout d'apprendre à ne pas y aller »
    Le but n’est pas d’aller par tous les moyens au sol, dans le cadre d’une agression. Je crois même que les pratiquants de JJB le comprennent. Mais prendre de l’assurance vis-à-vis d’une agression.
    Maintenant l’autre facteur déterminant est l’effet de surprise. Imparable !! à moins de posséder un sixième sens.
    « si vous y aller ramasser une pierre pour lui défoncer le crâne ou alors arracher lui les parties ou un oeil ou la gorge je pense que cela vous aidera à vous relever assez rapidement. »
    Hapkist, j’éviterai de rentrer conflit avec toi, tu es un « barbare »Laughing Laughing
    « mais dans aucuns cas cela est de l'Hapkido et cela ne doit jamais y être incorporé, qui ici et dans le monde peux se prétendre être la personne qui va changer l'Hapkido »
    Je n’ai pas dit que le fait d’ajout un module JJB, devenait une partie intégrante du Hapkido, non non
    Et je ne parle en aucun cas de changer l’Hapkido, je n’oserai pas !!

    J’espère que je ne fais pas apparaître cette vision, rassurer moi Question

    nishiren
    Ceinture jaune
    Ceinture jaune

    Nombre de messages : 29
    Localisation : Vincennes
    Kwan : Pyeongmugwan et Cheongmugwan
    Date d'inscription : 16/07/2007

    re

    Message  nishiren le Lun 23 Juil 2007 - 20:21

    Je pense quant à moi que:
    Les techniques de sol existent en hapkido. Il faut les apprendre et essayer de faire en sorte de bien les maitriser. Un jour elles pourront vous servir.
    Il est aussi évident et logique que la finalité de l'hapkido n'est pas de finir au sol.
    mais je penses et ce pour avoir eu à m'en servir que l'hapkido doit permettre de développer son esprit critique. je veux dire observer la situation de façon à ce qu'elle soit le moins nuisible possible pour soi comme pour ceux qui vous entourent.
    il faut d'abord analyser et non pas foncer.

    en effet faire de l'hapkido, c'est faire un art martial. c'est également apprendre à observer le monde qui nous entoure. c'est aussi apprendre les différents phénomènes sociaux. c'est comme ça que pratiquaient les anciens à une certaines époque et un art martial aujourd'hui ne peut hélàs plus être pratiqué comme avant. il se doit d'évoluer.
    Attention je parle pas là d'évolution de technique mais plutôt d'une évolution de l'approche.
    les phénomènes de bandes sont plus répondues aujourd'hui qu'à l'époques des anciens du moins d'une façon plus marquée.
    connaissez vous le phénomène du cercle? ( à savoir qu'un groupe de jeunes individus se positionne en cercle. Toute personne qui passe dans ce cercle est molestée.)

    de nos jours un terme est à la mode: guerrilla urbaine.
    si on continue d'avoir la même approche des arts martiaux à notre époque. Il va y avoir pas mal de surprises et de déceptions...

    L'hapikido est un formidable outil de travail et de développement.
    Chaques disciplines martiales ont leur points fort comme leur points faibles. Le principal est d'en être conscient et de faire avec.

    sbe
    Ceinture jaune
    Ceinture jaune

    Nombre de messages : 38
    Age : 60
    Localisation : Val de marne
    Date d'inscription : 16/05/2007

    Re: Le travail au sol

    Message  sbe le Lun 23 Juil 2007 - 21:20

    Bonsoir à tous,

    Messieurs les professeurs et autres instructeurs de hapkido , vous qui enseignez les techniques au sol façon BJJ , puis je vous demander vos références en BJJ SVP ? Question

    Je vous demande cela , car aujourdh'hui encore , on voit des instructeurs de TAEKWONDO avec des bribes de connaissances en hapkido , former leur élèves aux clefs et aux techniques de hapkido . Je pense que ceux qui pratiquent ainsi , même s'ils sont de bonne foi , et qu'ils cherchent à combler les lacunes de leur A.M d'origine, rendent un très mauvais service à leur élèves . En effet, ne maîtrsant pas eux même les clefs, ils ne font que de l'approximation et risquent d'inculquer de mauvais réflexes à leurs élèves et de plus pour avoir fait moi même un peu de hapkido, je les trouve ridicules (les instructeurs bien sûr).

    Que peuvent penser les pratiquants de BJJ lorsqu'ils voient des hapkido in au sol . (cf Canada Dry ... )

    Personnellement , étant moi même un TAEKWONDO IN , j'avais préféré m'inscrire dans un club de hapkido pur pour découvrir cet art martial. Et maintenant, si je veux améliorer ma technique au sol, j'irai dans une section de BJJ car je suis à peu près sûr d'y trouver des personnes compétents , ou tout du moins plus compétents que les instructeurs de HAPKIDO qui tentent de simuler du BJJ .

    Essayer d'introduire dans un art martial des techniques d'un autre art martial, pour moi, cela revient à trahir son concepteur et le maître qui nous a enseigné cet art , et c'est ègalement manquer de respect vis à vis de la discipline copiée. No

    Aucun art martial n'est complet, aucun champion n'est imbattable . Restons humbles et pratiquons ce que nous savons le mieux faire : le HAPKIDO .

    Contenu sponsorisé

    Re: Le travail au sol

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:45


      La date/heure actuelle est Sam 3 Déc 2016 - 6:45